Tokyo, capitale du Japon : 37 millions d’habitants!

Le titre fait peur, 37 millions d’habitants, peut-on encore parler de ville ? Le mot mégalopole est peut-être plus approprié ! C’est la première fois de notre vie que nous nous trouvons dans une ville autant peuplée. Dans beaucoup de pays, on penserait immédiatement au chaos incessant que ce volume de personnes représente au quotidien dans les rues de la capitale. Oui, il y a du monde, c’est certain, mais nous sommes au Japon et ici, rien n’est pareil. Du coup, plusieurs sentiments s’opposent, celui du dépaysement, de l’étonnement et celui de la manière avec laquelle on peut organiser la vie dans une fourmilière géante telle que Tokyo.

La première chose à laquelle nous sommes confrontés, ce sont les transports. Chaque recoin de la ville est relié d’abord par un métro en forme de boucle, ensuite par un « RER », ici appelé JR. Les lignes se croisent et forment une fantastique toile d’araignée où il règne une organisation inimaginable. Chaque train arrive et part à l’heure précise annoncée, chaque train est équipé d’écrans en Japonais et anglais, tout le personnel est capable de vous dire de quel quai part le train, sans réfléchir ou demander en criant à son collègue derrière lui. On vous dit « bonjour », « au revoir, merci beaucoup » à chaque passage, en japonais évidemment. Les distributeurs de cartes et tickets sont hyper clairs, les temps de connexion et de fréquences sont ridicules, en moyenne toutes les 5 minutes, peu importe la ligne. Sur les quais, l’organisation va plus loin, toutes les entrées des voitures sont indiquées au sol, chacun faisant la file avec calme et patience. Une fois en route, il y a un silence quasi assourdissant, le navetteur étant plongé sur un manga, sa tablette ou son smartphone, voire plongé dans des micro-siestes qui ont un succès unanime, le Japonais se met alors en mode OFF ! Et quand nous sortons du métro par l’escalator, c’est un mouvement automatique qui se crée, chacun se met l’un derrière l’autre sans se bousculer pour être le premier à passer, chez nous c’est le bouchon inévitable et le chaos assuré. Des centaines de milliers de personnes transitent de cette manière chaque jour dans ces véritables cités souterraines, longues parfois de plusieurs kilomètres. Finalement, on se dit que c’est une question de culture et d’éducation.

transfert d’argent vers l’étranger

Une fois que nous avons compris comment nous déplacer, il est très facile de parcourir Tokyo, même si évidemment il faut du temps vu les distances parfois importantes d’un site à l’autre. Les quartiers sont immenses, les lieux touristiques infiniment nombreux, dès lors il nous sera impossible de tout voir sur une semaine. Nous ferons donc des choix ! Voici nos « Top choices » :

  • Les bouillonnants quartiers de Shinjuku et Shibuya

  • Les quartiers « fashion » de Ginza et Harajuku

  • Le quartier traditionnel (trop touristique) de Akasusa

  • La ville électrique de Akihabara

  • Le marché au poisson de Tsujiki

  • Le parc Ueno

  • Le Mont Takao

Chaque soir, nous rentrons épuisés de notre journée, qui plus est se passe sous une chaleur accablante. Une canicule a débuté ici début juillet et semble interminable, on souffre en silence, on s’hydrate, on soigne nos « bobos », les nuits sont courtes mais réparatrices ! Nous avons loué une chambre chez un couple Américano-Japonais vivant dans un faubourg résidentiel à 25 minutes du quartier animé de Shinjuku. La chambre est de style japonais avec tatamis et nous dormons sur des futons. Ca peut paraître austère et pourtant nous avons moins mal au dos, comme quoi… ! L’appartement est hyper bien équipé, on nous prête même une tablette Samsung, histoire d’avoir tout sous la main lors de nos déplacements. Nous avions choisi l’option de ce mode de logement pour plusieurs raisons. Premièrement pour le prix, beaucoup plus intéressant que les hôtels, mêmes les célèbres établissements « capsules », ensuite cela nous a permis d’avoir un contact avec la population locale. Pari réussi, c’est LE bon plan, merci à « Airbnb » encore une fois !

Pendant ces premiers jours au Japon, nous avons donc beaucoup observé comment vit le Japonais. C’est très différent du reste du monde. Il y a la culture évidemment, la cuisine aussi mais c’est dans l’attitude que nous avons été le plus surpris. D’une extrême politesse, on vous salue à chaque interaction, poussant même le salut vers la révérence. Le Japonais est très digne, très réservé aussi. Parfois on trouve l’organisation, l’ordre quasi anormal. Il fait propre partout, tout le temps. Les poubelles sont peu nombreuses mais personne ne jette un papier par terre. On ne fume pas dans les rues, surtout les sites classés (par contre on fume dans beaucoup de restaurants). C’est une question d’éducation, c’est certain car cela semble naturel, sans obligation. En ce qui concerne la sécurité, je me demande si ça vaut la peine d’en parler, tellement tout semble paisible, sans violence, inconcevable de penser à un acte de vol ou de brutalité, nous l’avons d’ailleurs constaté lors de la journée au festival de musique. Aussi, on ne vous parle quasi jamais en anglais car même si beaucoup de Japonais comprennent la langue de Shakespeare, ils n’osent pas parler par peur de commettre des fautes. Quand on vous parle de dignité…

En ce qui concerne les plus jeunes, nous Européens nous avons parfois l’impression d’être au Pays des Merveilles. Les jeunes (jusque passé 30 ans) restent parfois des enfants tant le rapport aux mangas, dessins animés, films fantastiques, jeux vidéos, etc. sont ancrés en eux. Surprenant !

Vous l’avez compris, Tokyo nous en a mis plein les yeux ! Entre modernité et traditions, le Japon nous réserve certainement beaucoup d’autres surprises. Nous aurons le plaisir de partager tout cela avec vous dans nos prochains articles.

Sayonara,

Pierre et Roxane

Capture d’écran 2016-01-30 à 08.50.13

 

 

Related Post

The following two tabs change content below.

Pierre Michaux

Travel blogger
Passionné de voyages, je réalise mon rêve à chaque nouvelle destination que je découvre. Les rencontres, la culture, les nouvelles technologies, la musique, sont autant de moteurs qui me "boost" chaque jour! Blogueur-voyageur et expatrié, aujourd'hui je partage avec vous mes expériences de voyages autour du monde à travers mes articles et mes réflexions.