Randonner dans le Paradis Slovaque

Slovaquie

Itinéraire de 11 jours en Slovaquie

La Slovaquie, 5 millions d’habitants, une superficie un peu plus grande que la Belgique et une nature débordante d’ouest en est. Le territoire est couvert de 45% de forêts et 51% de terres cultivées ou encore inexploitées. Avec comme frontières l’Autriche, la Pologne, L’Ukraine, la République Tchèque et la Hongrie, ce petit pays de l’Europe Centrale compte neuf parcs nationaux. Un pays très vert et très protecteur d’une nature qu’ici chaque habitant respecte scrupuleusement. Il n’en fallait pas moins pour nous convaincre de partir randonner dans le Paradis Slovaque!

Si, en raison d’une distance importante pour visiter uniquement la capitale, nous ne nous rendons pas à Bratislava, il va sans dire qu’elle vaut évidemment la peine d’être inscrite au programme d’un circuit à travers le pays. Nous voyagerons donc d’ouest en est au départ de Zilina. Nous longerons la frontière polonaise pendant plusieurs dizaines de kilomètres. Nous avons quitté la Pologne mais nous ne pouvons l’oublier !

Découverte de la Slovaquie

Le calvaire de Banska Stiavnica

Le calvaire de Banska Stiavnica

Après une rencontre fort sympathique avec Lenka (ancienne business partner de Roxane) et son ami Peter, nous passerons donc d’un Parc National à un autre. Le Mala Fatra, les Hautes Tatras, les Basses Tatras, le Paradis Slovaque (Slovensky Raj) et enfin le Pieniny. A travers les petites routes, de village en village, nous ne nous arrêtons que dans de très petites villes dont certaines sans vraiment de caractère. Banska Stiavnica, ancienne ville minière, nous étonne à plus d’un titre. Depuis la fermeture des mines de cuivre et d’argent, on dit que la ville s’est arrêtée et on le constate. Nous avons l’impression que tout a été laissé tel quel. Classée au Patrimoine Mondial par l’Unesco, ce petit bout de pays est intriguant mais charmant.

Sinon, les autres villes traversées sont souvent désertes, dénuées de curiosités. La population, en dehors des agglomérations, vit principalement des campagnes et de l’agriculture ou du tourisme aux abords des Parcs Nationaux. Les châteaux, dont celui de Spis, sont nombreux sur la route. Le pays a un passé médiéval et les traces de forteresses et autres bourgs du Moyen-Âge sont encore multiples.

Château de Spis

Château de Spis

Plus de 4000 grottes en Slovaquie

Mais ce sont donc à nouveau les Parcs Nationaux qui nous laisseront les meilleurs souvenirs. Une fois de plus, la saison n’est pas encore propice pour explorer la région de fond en comble, la météo n’est pas très clémente, il fait frais, gris, pluvieux. Et pourtant, on prend notre pied, littéralement ! La Slovaquie est très connue pour ses grottes et notamment ses grottes de glace. Malheureusement la saison ne nous laisse le choix que pour la visite des grottes classiques mais c’est vraiment magnifique, un décor somptueux et quand on pense que le pays compte plus de 4000 trésors cachés sous terre, on se dit qu’on passe quasiment constamment au-dessus d’un gruyère de stalactites et autres colonnes stalagmitiques. Les sentiers des Hauts Tatras ne sont pas encore ouverts non plus, on se délecte donc de les observer d’en bas et de deviner ce qui se cache une fois que le soleil brille de mille feux. L’été doit être magique et les randonneurs accrocs à ce décor splendide.

Randonner dans le Paradis Slovaque, un peu technique!

Hiking dans le Slovensky Raj

Hiking dans le Slovensky Raj

Nous allons profiter d’un moment féérique nous aussi, celui d’une forêt enchantée. En français ou en anglais, on l’appelle le Paradis Slovaque (Slovak Paradise) : le Slovensky Raj ! Le Parc National n’est pas énorme mais il regorge de sentiers pour les randonneurs et amateurs de sensations fortes. Petits aventuriers en herbe que nous sommes, nous avions au départ sélectionné un parcours long mais facile. Le propriétaire de la « guesthouse » nous indique alors que si nous voulons visiter le « VRAI » parc, nous devons au moins faire le sentier appelé Sucha Bela ! Ni une ni deux, nous prenons nos sacs à dos, nos sticks de rando et nous partons donc explorer à pieds cette gorge à travers la forêt. Le début du parcours est physique mais pas trop technique, ça va se compliquer. Après 45’, nous apercevons nos premières échelles. Randonner dans le Paradis Slovaque, c’est physique! On y va, nous montons progressivement et passons sans trop de difficultés la première étape. On s’encourage et on se dit que si c’est comme ça les 2 prochaines heures, ce sera les doigts dans le nez ! Mais nous avons crié victoire un peu trop vite, les échelles suivantes sont plus raides, plus hautes, le vertige nous gagne et il faut vraiment se vider l’esprit et se dépasser pour ne pas flancher ! Echelles, cordes, ponts, passerelles, nous arrivons à franchir chaque étape et non sans fierté ! Près de 400m de dénivelé plus tard, nous arrivons au bout de notre effort. La descente sera plus simple mais les genoux souffriront un peu. « We did it », sommes-nous prêts à recommencer ? Pas certains… en revanche, nous pourrons barrer un sport-passion de notre liste : nous ne sommes pas faits pour l’escalade !

 

Vous voulez connaître nos bons plans sur cette destination? Visitez notre page « Bons plans »
Booking.com

Related Post

The following two tabs change content below.

Pierre Michaux

Travel blogger
Passionné de voyages, je réalise mon rêve à chaque nouvelle destination que je découvre. Les rencontres, la culture, les nouvelles technologies, la musique, sont autant de moteurs qui me "boost" chaque jour! Blogueur-voyageur et expatrié, aujourd'hui je partage avec vous mes expériences de voyages autour du monde à travers mes articles et mes réflexions.