Le Monténégro : Durmitor National Park

Le Monténégro

Vive la nature, vive les montagnes. En arrivant dans le Monténégro par la Serbie, nous sommes ravis! Une succession de plateaux, les méandres du Danube et puis le superbe panorama offert par le Parc National du Durmitor. Nous atteignons enfin Zabljak, notre première étape au Montenegro.

Le Danube à la frontière Roumanie-Serbie

Serbie-Danube-allonsvoirailleurs.be

Zabljak

Nous ne pouvons pas le cacher, chaque fois que nous voyons un paysage de montagnes, nous sommes sous le charme. Sans doute, cela nous rappelle beaucoup nos premières expériences de randonnées en Amérique du Sud, au Chili et en Argentine. Il y a un peu de nostalgie et d’excitation à l’idée de découvrir ce nouveau massif mais pour être tout à fait honnête, les 25 degrés et l’absence de neige nous rassurent. Nous aimons la montagne, c’est une certitude mais en été ! Pas de neige pour nous mais ça vous le savez déjà !Montenegro-Durmitor-allonsvoirailleurs.be

Au « Camp Appartment Razvrje », Miso (prononcez « Michaux » comme mon nom de famille, si si !) nous accueille comme de nouveaux amis. Un café turc et un schnaps maison, une proposition de repas local pour le soir et des plans pour nos excursions pendant nos 3 jours ici. Le genre d’endroit où nous n’avons plus rien à demander, tout nous est offert sur un plateau. Les installations de Miso sont impressionnantes mais familiales. Quinze maisons, un camping, dix bateaux de rafting, 50% dans la tyrolienne reliant les 2 rives du canyon de la Tara le long du fameux pont Djurdjevica, location de vélo, moto, etc. Si le but était de nous faire venir ici et de ne plus avoir envie de repartir, c’est réussi !

Le Parc National Durmitor

Depuis notre campement, nous partons à la recherche du Lac Noir (Crno Jezero). C’est l’un des 18 lacs glaciaires du PN Durmitor. Nous traversons la forêt de pins, la cheville de Roxane semble tenir le coup. Environ 45 minutes plus tard, nous rejoignons la rive du lac, splendide. C’est dimanche, les touristes sont bien présents mais ce n’est pas la foule. Certains enfilent un maillot pour une baignade plutôt fraîche, nous n’avons pas pris le nôtre, nos torses de blancs becs ne feront donc pas contraste avec ce beau lac noir.

Lac Noir

Lac Noir

Le lendemain, nous prenons la voiture en suivant les indications de Miso. Un petit plan dessiné à la main nous indique les routes entrelacées du Parc National, les lacs et autres villages-refuges. Il faut à peine quelques kilomètres pour se sentir tout petit. Le panorama est superbe, comme à chaque fois sur le Monténégro pour le moment. Nous ne croisons aucune voiture sur la première partie, ça me rassure en voyant l’étroitesse de la route. Un virage et un nouveau paysage, sublimissime, fantasmagorique comme dirait mon ami Fabrice. Les mots nous manquent. Les lacs en-dessous des routes, les pierres éparpillées sur le goudron, les motards que nous croisons, il ne manque rien sauf peut-être le temps de faire une randonnée. Les temps dans les sentiers dépassent les 2-3h aller simple, trop pour nous (enfin pour Roxane) cette fois-ci. Au mont Curevac, nous nous arrêtons encore une fois pour admirer le canyon de la Tara, ses couleurs nous font penser au Rio Baker en Patagonie chilienne et ses gorges de 1300m de haut, sont 200m de moins seulement que la plus profonde du Grand Canyon dans le Colorado, imaginez ! Frissons garantis.

Le Parc National de Biogradska Gora

Nous quittons sous une pluie battante la maison de Miso. Un dernier café dans son salon à discuter avec 2 motards slovènes parcourant 3500km sur 10 jours. Nous prenons la direction est, vers Kolasin, une autre station de ski. Le panorama est moins spectaculaire et la météo moins clémente. Le thermomètre descend rapidement vers les 10°C, ça caille sec. La guesthouse du jour ne nous laisse pas le choix de bouger, la chambre est correcte mais ni chaise, ni table et une odeur de moisi omniprésente. On ouvre la fenêtre et on enfile les pulls mais rien n’y fait ! On se dirige donc vers le lac Biogradsko, proche de Mojkovac. Il pleut. Nos Gore-tex sur le dos, on fait quand même le tour de 3,5km, le lac est superbe même sous les gouttes. La brume et les nuages sur les sommets avoisinants nous renvoient dans nos pensées à la Forêt des Nuages au Costa Rica. On dit qu’il n’y a pas deux endroits sur terre qui sont identiques, c’est vrai, mais nos albums photos sont probablement tellement ancrés dans nos mémoires qu’il y a toujours bien une image pour en rappeler un autre. Le Monténégro devient notre coup de coeur!

Montenegro-Biogradska-allonsvoirailleurs.be4

A bientôt ici ou ailleurs.

Pierre et Roxane

Vous voulez connaître nos bons plans sur cette destination? Visitez notre page « Bons plans »

Related Post

The following two tabs change content below.

Pierre Michaux

Travel blogger
Passionné de voyages, je réalise mon rêve à chaque nouvelle destination que je découvre. Les rencontres, la culture, les nouvelles technologies, la musique, sont autant de moteurs qui me "boost" chaque jour! Blogueur-voyageur et expatrié, aujourd'hui je partage avec vous mes expériences de voyages autour du monde à travers mes articles et mes réflexions.