Expatriés: mode d’emploi, étape 1

100 jours dans la peau d’expatriés

Lorsque j’écris ces quelques lignes, il y a donc plus de 100 jours que nous sommes partis de Belgique. Cent jours pendant lesquels nous avons continué à voyager en Chine, au Vietnam et en Thailande, cent jours où les questions sur notre futur évoluent de jour en jour. Après plus de trois mois, l’envie et la motivation sont toujours intactes mais c’est vrai que c’est un voyage bien différent de notre Tour du Monde en 2013. En tant que futurs expatriés, notre quête, notre but, notre quotidien, tout est différent. Nous réfléchissons et agissons d’une autre manière, avec évidemment notre projet en tête.

Voyager, toujours voyager

Notre but pendant ces premiers mois d’expatriés, c’était de voyager en Asie et approfondir nos connaissances et découvertes de ce continent pour lequel nous avons craqué en 2013. Nous ne reviendrons pas trop sur nos débuts chaotiques en Chine, même si ce passage nous a justement apporté beaucoup sur notre réflexion à propos de notre nouvelle vie.

Tentons de répondre aux quelques questions que probablement beaucoup d’entre vous se posent actuellement
Avez-vous trouvé votre paradis ?

Bien qu’il ne soit pas encore temps de vous dévoiler ni ici, ni maintenant l’endroit exact où nous nous installerons, on avoue avoir eu un faible pour 2-3 régions. En fait, nous ne savons toujours pas. Un coup de cœur au Vietnam, un autre en Thaïlande, un faible pour le Cambodge il y a 2 ans, une envie de savoir comment le Myanmar répond à nos critères, voilà un peu où nous en sommes. Bon, il y a un endroit où nous sommes certains de ne jamais habiter : la CHINE mais ça vous vous en doutiez certainement !

Mais vous cherchez tous les jours alors ?

Et bien non ! Le luxe que nous avons, c’est d’abord de vivre l’instant, de profiter du moment, de l’endroit où nous sommes. Ensuite, l’étincelle jaillit ou pas ! En fonction justement d’un coup de cœur, nous nous renseignons, nous prospectons, un peu. On ne cherche donc pas tous les jours, nous ne sommes pas obsédés par la recherche non stop!

Comment se passe votre quotidien ?

Ah, on ne va pas se plaindre ! En mode voyage, c’est plutôt cool. Les neo expatriés que nous sommes profitent des bons moments et explorent les régions en pensant à leur projet. Parfois, nous savons que nous ne resterons pas très longtemps, parfois on s’interroge, on doute. On se renseigne d’une personne à l’autre, près de certains locaux que nous rencontrons sur la vie ici et là. On regarde les opportunités, le coût de la vie, le développement, etc.

Comment allez-vous savoir que vous êtes prêts ?

Ca, nous sommes persuadés que le moment X, il viendra naturellement. Nous savons que l’endroit que nous choisirons, il faudra l’apprivoiser, ça prendra du temps. Nous avons pris depuis longtemps la décision de ne rien précipiter, de vivre l’endroit, faire des rencontres locales, expérimenter la vie au même endroit dans un environnement que nous ne connaissons finalement qu’en mode « voyage » ou « de passage » pour l’instant. Nous sommes conscients aussi que les expériences, elles se construisent petit à petit. Notre premier endroit où nous nous installerons ne sera peut-être pas celui pour la vie. Expatriés oui mais sans domicile fixe pour l’instant!

Quand serez-vous installés alors ?

Bonne question ! En fait, nous sommes en ce moment au Cambodge, avec la famille. Ensuite, nous pensons étendre notre visa ici et rester pour explorer le sud. Mi-janvier, nous devrions tenter notre chance au Myanmar et s’aventurer pour comprendre ce pays en plein changement. Mi-mars, nous reviendrons en Thaïlande pour accueillir à nouveau la famille jusque mi-avril. A ce moment, nous prendrons vraisemblablement une décision tactique, un pays, un endroit.

Etes-vous heureux en tant qu’expatriés ?

Ah ben oui, ça on peut pas dire le contraire. Voyager, c’est vivre, vivre c’est voyager. On est tellement bien qu’on ne sait plus quel jour on est, ni la date exacte. C’est un peu déboussolant mais nous sommes très bien. Le travail ne nous manque pas mais nous restons les pieds sur terre. Nous savons qu’il faudra travailler et nous y réfléchissons souvent. L’absence actuelle de contraintes nous rend la vie assez simple et on s’y fait très vite. La perspective de démarrer une activité nous travaille néanmoins, nous avons hâte de nous fixer un peu quand même !

Vous allez faire quoi comme métiers?

Si vous le savez, dites-le nous ! En toute honnêteté, nous n’en savons rien encore. Mais on vous avoue que les idées ne manquent pas. La Guesthouse reste une idée qui nous trotte dans la tête mais nous voulons démarrer « petit ». S‘associer à des locaux nous paraît indéniable, c’est la raison principale pour laquelle finalement il faudra être patients. En attendant, nous pensons à offrir des services ici et là mais sans réel objectif financier. Le blog et les partenariats divers restent une activité pour l’instant sur laquelle nous voulons continuer à travailler. Une carte de visite qui nous ouvrira peut-être quelques portes dans le futur. Ce qui est certain, c’est que nous désirons plus que tout nous rattacher au domaine du tourisme, quelque soit la forme. Retravailler dans un bureau est sans doute la dernière option mais nous ne l’excluons pas pour une période déterminée, histoire de renflouer quand même un peu les caisses ! Par contre, si c’est dans le tourisme, je signe à deux mains (Pierre).

Comment vous faites financièrement ?

En ce moment, nous vivons sur nos économies. Nous sommes plus nomades qu’expatriés. Nous avons quelques mois devant nous et nous avons opté pour 2015 et 2016 d’établir un budget en mode « slow travel ». En tant qu’expatriés, il nous faudra à un certain moment éviter de bouger tous les 3 jours. Sans cela, nos réserves s’épuiseront trop vite. Nous limitons donc notre budget au minimum mais on ne loge pas pour autant en dortoirs, souvenez-vous de notre article à ce sujet ! Nous allons essayé de revenir à l’équilibre d’ici fin d’année car la Chine nous a réservé de bien mauvaises surprises sur ce plan. Le mieux sera quand nous aurons décidé de notre premier endroit où résider. Louer un appart ou une maison reviendra moins cher que loger dans des guesthouses et payer les transports de ville en ville non stop !

Quand rentrerez-vous en Belgique ?

On nous pose beaucoup cette question. Pour répondre court, nous ne rentrerons donc pas en Belgique pour les fêtes de fin d’année, ni la première moitié de 2016. Etant donné que nous compterons nous installer quelque part au 2ème trimestre 2016, ce n’est pas pour rentrer en Belgique dans la foulée. Aucun plan de ce côté-là pour l’instant, même si on l’avoue, nos proches, la famille, les amis nous manquent beaucoup !

Bref, les expatriés vont bien!

Bref, effectivement, nous allons très bien. Notre projet continue à prendre forme. Laissons le temps au temps, les choses se feront petit à petit. Merci à vous tous qui nous lisez et nous encouragez sans discontinuité. Continuez, s’il-vous-plaît, et n’oubliez pas: il faut vivre ses rêves!

A bientôt,

Pierre et Roxane

Questions?

Avons-nous omis certaines questions/réponses? Même plus persos? D’autres questions à nous poser ?

Vous aussi, vous êtes expatriés? Vous avez franchi le pas et vous voulez partager avec nous votre expérience?

Laissez-nous un commentaire, nous nous ferons une joie de vous répondre et de discuter avec vous.

The following two tabs change content below.

Pierre Michaux

Travel blogger
Passionné de voyages, je réalise mon rêve à chaque nouvelle destination que je découvre. Les rencontres, la culture, les nouvelles technologies, la musique, sont autant de moteurs qui me "boost" chaque jour! Blogueur-voyageur et expatrié, aujourd'hui je partage avec vous mes expériences de voyages autour du monde à travers mes articles et mes réflexions.