La base de reproduction du panda géant à Chengdu

La province du Sichuan

00001012_normalLa dernière province que nous aurons le plaisir de visiter est le Sichuan. Elle se situe au centre-ouest de la Chine, c’est une région montagneuse et sa capitale s’appelle Chengdu, 11 millions d’habitants. A l’ouest, de l’autre côté des montagnes qui culminent entre 6 et 7000 mètres d’altitude, se trouvent l’Himalaya et la route vers le Tibet. Autant d’influences qui se remarquent au fur-et-à-mesure de la montée vers le nord de la région. Celle-ci est aussi historiquement appelée le « grenier à blé » de la Chine, c’est donc une province très agricole. Sa cuisine, très pimentée, est très réputée, on parle alors de la cuisine « mala » dont la base sont les piments, le poivre de Sichuan, le sésame et les cacahuètes. Autant vous dire que cette région nous a réservé quelques surprises. Chengdu est aussi la capitale du panda géant, nous les avons donc rencontrés !

Sichuan signifie « quatre rivières », quatre cours d’eau principaux parmi 1700, dont l’immense Yangzi qui récupère au sud toutes les eaux.

Chengdu

La ville de Chengdu

Dans un brouillard de pollution un jour sur deux, nous avons donc commencé par la visite de la ville et de ses temples. Une balade ma foi agréable, dans un dédale de tours construites les unes derrière les autres dont certaines ont néanmoins attiré le regard de modestes amateurs contemporains que nous sommes. La ville a bien essayé de conserver quelques quartiers historiques mais avec la même agilité qu’ailleurs, à savoir un attrape-touristes digne de ce nom où l’on circule compressés comme dans une boîte de conserve en y mangeant de la « Street Food » et en laissant par terre tout ce qui n’a pas pu être ingurgité. La caricature est « trash » mais ce n’est malheureusement pas de la fiction ! La ville a pourtant une histoire plurimillénaire mais est aujourd’hui connue comme un immense centre industriel et commercial. Tous les vieux quartiers ont quasi disparus pour être remplacés par des constructions modernes.

5.12 = le Sichuan a été très touché par un tremblement de terre survenu le 12 mai 2008. A 14h28 ce jour-là, un séisme d’une magnitude de 7,9 sur l ‘échelle de Richter a frappé la région du Sichuan. Un drame terrible frappe une zone grande comme la Belgique. Ce fut le tremblement de terre le plus meurtrier de Chine. Ici et là, la date ou les chiffres « 5.12 » rappellent cet événement tragique.

La base de reproduction du panda géant

John, notre hôte chinois de l’auberge « Traffic Inn » et « Mrs Panda Hostel », nous réserve une demi-journée accompagnée dans l’immense centre de reproduction. Nous partons tôt pour y arriver avant l’heure du repas du panda géant. Plus tard, les pensionnaires dorment pour une grosse partie de la journée, il vaut mieux le savoir ! La visite se fait à pied à travers une forêt luxuriante dont les allées sont bordées de bambous géants. Les premiers sont là, en groupe, devant nos yeux. Ils croquent ces branches de bambous pour manger leurs feuilles et telles des friandises, se régalent pendant de longues minutes. Assis, couchés, le panda géant est très jouette. On mitraille l’endroit en se disant qu’il faut en profiter de les voir. C’est sans savoir que le centre en compte plus de 1600 !!!
La population du panda géant sur 20 ans est passée de 1100 à 1600, signe que l’espèce est en bonne voie. WWF y a certainement contribué en prenant le panda comme mascotte de la défense des animaux et aujourd’hui chercheurs et volontaires y consacrent leur vie.
On regarde un petit film très bien réalisé où l’on explique que même si l’espèce voit naître chaque année de nouveaux petits, elle n’en est pas moins en danger. La reproduction du panda géant ne tient qu’au succès de l’insémination artificielle, les mâles souffrant de problème de fertilité dans leur milieu naturel. Ces petits naissent aveugles et ne pèsent que 20kg à l’âge de deux ans. Leur comportement est très ludique et très expressif, on les regarde jouer, s’amuser, manger. On pense évidemment aux deux pensionnaires du Parc Pairi Daiza en Belgique, qui a accueilli l’an dernier deux adultes provenant du centre dans lequel nous sommes justement.

Plus d’infos: Base de reproduction du panda géant

Le « Huo Guo », le hot pot chinois

Avant de terminer notre séjour à Chengdu, John (notre hôte) nous a convaincu d’essayer le fameux Huo Guo ou hotpot de Chengdu. C’est un peu la fondue du coin. On choisit ses ingrédients (légumes, viandes, etc) que l’on trempe dans un bouillon épicé ou non. Nous choisissons les deux. Ensuite, lorsque les ingrédients sont cuits, notamment dans le bouillon épicé, on les trempe dans un mélange d’huile de sésame, d’ail et de coriandre. Cette dernière étape est vitale si vous ne voulez pas faire un trou dans votre estomac ! Trois jours plus tard, vous vous demandez toujours si vous avez arrosé suffisamment vos ingrédients d’huile, de coriandre et d’ail, tellement votre estomac crie à l’attaque terroriste. Une vraie bombe ! Très bon mais explosif ce repas !

Chengdu2

Les alentours de Chengdu

A maximum 3h de route de Chengdu, on trouve plusieurs sites classés à l’UNESCO et un nombre incalculable de temples et autres sites touristiques qui valent probablement bien le détour. Nous les citons ci-dessous pour vous faciliter le tri et les déplacements mais nous n’y sommes personnellement pas allés en raison d’un autre choix et faute de temps suite à ce dernier.

10RMB = 1,50€ (Octobre 2015)

1.Qingcheng Shan

Montagnes imprégnées de croyances, balades, temples, etc. Les montagnes ont été très abimées par le 5.12
Distance : 70km à l’ouest de la ville
Temps : 1 journée
Prix : 90 RMB (entrée du site) + 35-60 RMB (Télésiège A/R)

2. Leshan

Le Grand Bouddha, géant, taillé dans la pierre à flanc de montagne. On visite le site, la petite ville et les berges
Distance : 145km de Chengdu
Temps : 2 de trajet aller, 4h de visite pour le site
Prix : 90 RMB (entrée du site) + 60 RMB (temple aux magnifiques bas-reliefs)

3. Emeishan

Centaines de temples dans les montagnes à 3000m d’altitude. Prévoir pour la randonnée de loger sur place
Distance : 175km de la ville de Chengdu
Temps : 2h30 de trajet aller, prévoir 2 journées pour la randonnée.
Prix : 150 RMB (entrée du site et accès au Mont Emei, valable 2 jours) + 40 RMB (Téléphérique et télécabine – optionnel) + 40 RMB (Monorail A/R pour les crêtes) + 20 RMB (Navette depuis la gare touristique)

4. Sanxingdui

Site archéologique, dont de fameuses statues de bronze du Tertre des Trois Etoiles
Distance : 40km au nord de la ville
Temps : 1h30 de trajet aller, 2h de visite
Prix : 82 RMB (entrée du site)

5. Le système d’irrigation de Dujiangyan

A côté d’une ville fantôme détruite par le tremblement de terre du 12/05/2008, ce système a été conçu au IIIè S. av. JC et offrait la solution aux problèmes d’inondation et d’assèchement que connaissait le bassin de Chengdu
Distance : 54km au nord-ouest de la ville
Temps : 1h de trajet aller, 2h de visite
Prix : 90 RMB (entrée du site)

Chengdu est aussi la base idéale pour votre départ vers le TIBET! Environ 30 à 40% moins cher si vous organisez votre voyage d’ici, plutôt que la Belgique ou la France. Si vous souhaitez un contact sur place, contactez-nous et nous vous mettrons en relation avec John.

Comment arriver à Chengdu ?

– En avion, très simple pour rejoindre le centre ville depuis l’aéroport en 30 minutes (Prix : 10 RMB)
– En bus, une dizaine de gares rejoignent les destinations touristiques proches et lointaines mais aussi les autres régions limitrophes.
– En train, Chengdu est relié aux grandes métropoles chinoises (Pékin 25-33H de trajet quand même) mais c’est aussi le point de départ idéal pour le Tibet
– En métro, Chengdu compte 2 lignes de métro. Une verticale (N/S) et une horizontale (E/O), très simple à utiliser pour ses déplacements en ville.



Default_FR 468 x 60

Related Post

The following two tabs change content below.

Pierre Michaux

Travel blogger
Passionné de voyages, je réalise mon rêve à chaque nouvelle destination que je découvre. Les rencontres, la culture, les nouvelles technologies, la musique, sont autant de moteurs qui me "boost" chaque jour! Blogueur-voyageur et expatrié, aujourd'hui je partage avec vous mes expériences de voyages autour du monde à travers mes articles et mes réflexions.