Quand partir en Asie du Sud Est

A quel climat s’attendre quand on voyage en Asie du Sud-Est?

Depuis notre installation au Cambodge et nos multiples voyages ici en Asie, on nous demande souvent quand partir en Asie du Sud-Est, quelle est la meilleure saison et surtout quand partir en Asie pour éviter la saison des pluies. Il était donc approprié sur ce blog de reprendre pays par pays les bons moments pour s’y rendre.



Les saisons en Asie du Sud-Est

Au printemps, certaines régions d’Asie vivent la fin de leur saison sèche, il est donc encore possible de visiter des pays comme le Vietnam, le Cambodge ou les Philippines mais tenez-vous prêts à affronter une chaleur pesante et humide. La fin du printemps est plutôt favorable pour Bali en Indonésie. Dans l’ensemble, il vaudra mieux éviter l’Asie dès le mois de mai.

En été, beaucoup de zones sont en période de mousson avec les désagréments qui y sont liés : très forte humidité, vents violents pouvant se transformer en typhons ou cyclones, canicule souvent suffocante. L’Indonésie, pendant toute la période de mousson, est sans doute la seule zone à être épargnée, même si la Malaisie traverse aussi en juin une période acceptable entre ses deux moussons. En juillet, Bali et Java sont très agréables mais aussi très fréquentées. C’est vraiment la saison la moins favorable pour voyager dans le reste de l’Asie.

En automne, c’est la fin de l’époque des moussons. Dès octobre, la saison touristique débute un peu partout en Asie, et le climat devient de plus en plus sec, affichant des températures plus agréables et moins chaudes.

En hiver, c’est la période idéale pour partir en Asie du Sud-Est : soleil resplendissant et températures très agréables, plus douces, sont au rendez-vous en Thaïlande, en Birmanie, au Vietnam ou encore au Cambodge. Les Philippines sont alors à l’abri des typhons. En revanche, les régions montagneuses offrent des nuits très froides, par exemple au Laos ou dans le nord du Vietnam. A cette époque de l’année, mieux vaut par contre éviter particulièrement l’Indonésie qui subit la saison des pluies, et la Malaisie en plein dans sa mousson d’hiver.

Quand partir en Asie du Sud-Est

- Les particularités par pays et régions se trouvent dans les onglets ci-joints. - Le tableau ci-dessous reprend, quant à lui, pays par pays, les températures et les précipitations moyennes par mois. - Un code couleur vous donne aussi une indication sur notre avis quand à votre visite dans le pays.
Le pays comprend deux grandes zones climatiques : Yangon, au sud, plus exposé à la mousson et à l'humidité, et Bagan-Mandalay, au centre, plus chaud et plus sec. Il fait moins chaud dans les régions montagneuses (Kalaw, Pindaya...), ainsi que sur le lac Inle (surtout la nuit) situé à 885 m d'altitude. Il y a, en gros, trois saisons : - De juin à octobre : mousson permanente à Yangon, noyé sous la pluie, en particulier en juillet et août. Les côtes birmanes ne sont pas à l’abri des cyclones à cette période., voire un peu avant comme l’a montré le redoutable cyclone Nargis en mai 2008. Il faut vraiment éviter la côte à cette période, d’autant que la plupart des hôtels sont fermés. En revanche, le centre du pays est plus sec. - De novembre à février : la meilleure saison, où que vous alliez. Elle est sèche, toujours ensoleillée mais pas trop chaude. - De mars à mai : la saison chaude. Difficilement supportable, en particulier à Bagan et à Mandalay. Côté positif cependant, il y a moins de touristes et les hôtels sont nettement moins chers. Le soleil se couchant tôt, vers 18h, vous devrez vous adapter à son rythme. Ce qui implique de se lever tôt (idéal pour faire les visites en ayant moins chaud), de faire la sieste aux heures les plus chaudes (après le déjeuner), de se balader à nouveau en fin d'après-midi et de dîner tôt. Seules les maisons de thé transformées en bars à bières vous permettront de flâner un peu le soir... (Source: Le Routard)
Comme tout pays tropical digne de ce nom, le Cambodge connaît deux saisons : la période d'hiver (novembre à mars) et la mousson d'été (mai à octobre). La première est relativement sèche (avec une température autour de 25 à 30 °C) ; la seconde est très chaude (jusqu'à 35 °C) et surtout très humide (pluies violentes mais courtes, en fin de journée, et pas mal d'inondations). Avril et mai sont deux mois particulièrement étouffants. En résumé, il fait (très) chaud toute l'année ! Mais la chaleur est plus facilement supportable en hiver (janvier est idéal), moment où les pluies sont très rares. La meilleure période pour partir est donc de novembre à mars. (Source: Le Routard)
À Bali Étant située près de l’équateur, dans une région tropicale, Bali n’a que deux saisons qui s’harmonisent et s’équilibrent. - Saison sèche : de mai à novembre-décembre. Ça n’empêche pas quelques jours de pluie ici ou là. Évitez les hordes de touristes en préférant Bali en mai, septembre ou octobre. - Saison pluvieuse : de janvier à avril. En général, le mois de juillet est le plus frais et le plus sec de l’année, alors qu’en janvier la pluviosité atteint son maximum (attention, il pleut deux fois plus au nord qu’au sud de l’île). Même en saison sèche il peut pleuvoir, mais plutôt en fin de journée ou la nuit. Sinon, les rizières ne seraient pas aussi belles ! Juin est un bon plan : tout est vert après la mousson et on trouve des prix intéressants car la haute saison n’a pas encore totalement démarré. La température moyenne est de 26 °C. Bali dispose vraiment d’un climat idéal : il fait suffisamment chaud pour rester au bistrot toute la journée et suffisamment frais pour avoir le courage d’aller d’un bistrot à l’autre. Bon, plus sérieusement, la température est agréable quasiment tout le temps. Il peut faire très chaud, mais ce n’est jamais insupportable. Se méfier des coups de soleil : même quand la température est tolérable, on brûle en moins de 1h ! Les jours gardent toujours la même amplitude. Le soleil se lève, quelle que soit la saison, vers 6h et se couche au plus tard à 18h. Sur l'île de Java La saison sèche commence fin avril et se termine fin septembre. Pendant la saison des pluies, d’octobre à avril, il pleut presque tous les jours à partir de 13h ou 14h, et parfois durant toute la soirée. Donc, le matin, avant de quitter son losmen, prévoir un vêtement imperméable. Janvier est le mois où il pleut le plus. (Source: Le Routard)
Meilleure période pour aller au Laos La meilleure période pour se rendre au Laos s'étend de novembre à mars. On est alors en saison sèche et les températures ne sont pas trop élevées pour une hygrométrie raisonnable. Mais à cette époque, la température varie beaucoup en fonction de l'altitude. Le contraste entre les températures diurnes et nocturnes est important. En montagne ou sur les hauts plateaux, les nuits sont très fraîches et comme les chambres ne sont pas chauffées, il vaut mieux prévoir de quoi bien se couvrir. Ensuite, lorsqu'il commence déjà à faire très chaud à Vientiane, la température demeure plus clémente à Luang Prabang, du fait de l'altitude... La mousson D'avril à octobre, le Laos est soumis au régime des moussons. Il pleut alors beaucoup dans le Sud du pays de mai à octobre, un peu moins dans le Nord. Les mois les plus chauds sont avril et mai. À Vientiane et à Luang Prabang, on trouve désormais la climatisation un peu partout, y compris dans les établissements bon marché. Durant ces mois de canicule, les brûlis voilent l'horizon et font pleuvoir des cendres de végétation sur des villes comme Luang Prabang... À partir de fin mars, lorsque tombent les premières pluies, la chaleur s'installe entre 30 et 35 °C, avec un pic en mai. En juillet, août et septembre, c'est-à-dire pendant la mousson, le voyage reste possible. À Vientiane, si la chaleur peut être gênante, la pluie ne tombe qu'en soirée. En revanche, les averses sont plus fréquentes à Luang Prabang. (Source: Le Routard)
La péninsule malaise possède un climat équatorial marqué par la chaleur et l'humidité constantes. On distingue les côtes, plus ensoleillées et rafraîchies par les influences océaniques (eau de mer à 26-29 °C), des terres basses de l'hinterland, plus étouffantes. Ajoutons à cela, au nord de Kuala Lumpur, les terres hautes épousant les flancs de la grande chaîne de Titiwangsa. Là, il peut faire presque frais : 16 °C la nuit en moyenne dans les Cameron Highlands. Les précipitations sont partout abondantes (2 500 mm de moyenne annuelle, soit quatre fois plus qu'à Paris !), mais, là encore, avec des variations notables. En raison du relief de la principale chaîne de montagnes, les villes situées à ses pieds, comme Kuala Lumpur ou Taiping, sont nettement plus humides que les sites côtiers comme Malacca ou Pangkor... Deux périodes de mousson Le pays connaît deux périodes de mousson, avec des intersaisons paradoxalement plus humides sur la côte ouest. Les moussons sont avant tout des vents qui apportent avec eux des pluies, d’où l’importance de la direction qu’ils prennent... - La mousson du nord-est (mousson d'hiver) : la plus intense des deux, elle s'impose de novembre-décembre à mars. Les vents du nord-est apportent des pluies particulièrement soutenues sur la côte est de la péninsule et dans les régions littorales du Sabah et du Sarawak (Bornéo). Ce n’est donc vraiment pas la bonne saison pour voyager dans l’Est. La côte ouest, protégée par le relief, est relativement épargnée. - La mousson du sud-ouest (mousson d'été) : elle domine de fin mai à septembre. Cela dit, Sumatra agit en protectrice de la côte ouest, donc cette mousson apporte des pluies nettement moins abondantes que celles de la mousson d’hiver. Seule exception, l’île de Langkawi (voir plus bas). Sur la côte est, protégée par le relief, encore moins de pluies que sur la côte ouest... La mousson du sud-ouest s’accompagne souvent de « coups de Sumatra » (vents violents). - Intersaisons : ou « intermoussons », si vous préférez ! De mi-mars à mi-mai et en octobre-novembre, ce sont les périodes les plus humides sur la côte ouest, incluant les deux plus hauts pics de précipitations. (Source: Le Routard)
Le climat local est chaud, humide et tropical. La moyenne annuelle de température est d’environ 26 °C. Saisons Les Philippines connaissent généralement trois saisons : tag-init ou Tag-araw : la saison chaude, ou l’été, de mars à mai. tag-ulan : la saison des pluies, de juin (ou juillet) à octobre-novembre. tag-lamig : la saison froide, de décembre à février. Typhons Situées sur la trajectoire des typhons de l’Asie, les Philippines sont traversées par une vingtaine de cyclones chaque année de mi-août à pi-septembre. Ces typhons causent beaucoup de dégâts. En 1976, le typhon Olga a fait des milliers de victimes et a causé des dommages aux récoltes, en provoquant des inondations et des glissements de terrain. Plus récemment, en 2013, le typhon Haiyan a frappé le pays de manière extrêmement violente, faisant lui aussi des milliers de victimes et dévastant une partie du territoire. Toutefois, l’intérieur et l’ouest des îles sont généralement à l’abri des vents violents, car la chaîne de montagnes philippines s’étend du nord au sud sur les côtes orientales du pays. Quand aller aux Philippines ? La meilleure saison est sans doute la période la plus fraîche et la plus sèche, de décembre à février. Les mois de mars, avril et mai sont encore relativement secs, mais plus chauds. (Source: Le Routard)
Situé un degré au nord de l’équateur, Singapour jouit d’un climat chaud et humide avec une moyenne de 20 à 30 °C tout au long de l’année. La saison la plus sèche (ou disons la moins humide) s’étend de mai à septembre. La mousson du nord-est provoque des averses nombreuses entre octobre-novembre et janvier. Les habitants subissent également des « coups de Sumatra », comprenez de violents mais brefs orages. La pluie transforme instantanément les esplanades des centres commerciaux en véritables patinoires. (Source: Le Routard)
Il fait chaud en toute saison, partout. Le climat est tropical, c'est-à-dire à deux saisons. La saison des pluies - appelée green season - s'étend de juin à octobre. Rien à voir avec la mousson indienne. Le temps reste ensoleillé avec parfois de gros orages imprévisibles et brefs. Il pleut entre 1 et 3h par jour, la végétation déborde, les couleurs éclatent. Les pluies sont plus abondantes dans le Nord, où l’air est également plus frais. La saison sèche devient torride de mars à mai (de façon )presque insupportable). De novembre à février, dans les montagnes du Nord, le contraste des températures entre le jour et la nuit est souvent saisissant (il peut même faire froid la nuit). Prévoir des vêtements chauds, surtout si vous partez en trekking. Dans le Sud (Phuket, Hat Yai), saison sèche et saison des pluies sont moins marquées : il peut pleuvoir un peu n’importe quand, alors qu’à Ko Samui la mousson a lieu entre octobre et décembre. De toute façon, ça ne dure jamais bien longtemps. Un conseil : mieux vaut éviter septembre et octobre pour découvrir la Thaïlande, les typhons pouvant sévir à cette époque. (Source: Le Routard)
Situé dans la zone des moussons, le Vietnam bénéficie d'un climat chaud et humide, du nord au sud. La « frontière » climatique semble cependant se situer dans les environs de Đà Nẵng. Ainsi « l'hiver » n'existe qu'au nord, au-delà du célèbre col des Nuages, tandis qu'au sud, il fait quasiment toujours chaud. Au nord du Vietnam - De novembre à fin avril-début mai, c’est l’hiver vietnamien. L’avantage est qu’il ne fait jamais trop chaud à Hanoi et dans sa région (delta du fleuve Rouge) : 15 à 20 °C en journée, il peut même faire un peu frais (parfois à moins de 10 °C la nuit). L’inconvénient est que le temps est souvent gris, brumeux, voire pluvieux. Le crachin peut tomber plusieurs jours durant, rendant par exemple la baie d’Along ou celle de Hoa Lư (baie d’Along terrestre) assez maussades. Raté pour ramener des photos pétantes du bleu azur des brochures d’agence ou des films. En revanche, dans la région montagneuse du Nord-Ouest (Điện Biên Phủ) en hiver, le climat est beaucoup plus favorable, moins humide et plus chaud. De février à mars, en fin de soirée, on peut cependant connaître de belles éclaircies à Hanoi et dans les régions de plaine et sur le littoral. Une sorte de printemps s’établit de mi-mars à début mai. Ensuite, ce sont les lourdes chaleurs de l’été. - De mai à octobre : « l'été ». Bien qu'il pleuve, cette période est la plus sèche de l'année et celle des températures les plus élevées. En moyenne, il fait de 30 à 40 °C (une chaleur moite assez pénible parfois). En fin de saison, de septembre à novembre, le Nord peut connaître quelques typhons assez puissants, venus de la mer l’Est (appelée naguère mer de Chine). - Moins bonne période : les mois de juillet et août. Pluies diluviennes, parfois très violentes. Au centre du Vietnam - Meilleure période : de février à mai. Évitez la période entre novembre et fin janvier : il pleut beaucoup. Curieusement, chaque année, dans le Centre, le temps pluvieux de janvier s'améliore à mesure que la fête du Tết se rapproche (changement de lune). La mousson d'été se déroule de mai à novembre. De mai à août, ce sont les mois les plus chauds (torrides) de l'année. À Đà Nẵng, la température moyenne maximale oscille alors entre 33 et 34 °C. - Sur les Hauts Plateaux : à Dalat, Ban Mê Thuột, Pleiku, la température est beaucoup plus fraîche que sur la côte. - Le microclimat de Nha Trang : cette localité est réputée pour être la ville la plus agréable du Vietnam sur le plan climatique. - Moins bonne période : septembre et octobre. Époque des changements de mousson ; des typhons peuvent se former et s'abattre sur le littoral. Après les pluies, en novembre, certaines régions sont partiellement inondées, comme vers Hội An et Huế. Au sud du Vietnam - Meilleure période : de décembre à avril, c'est la période sèche et ensoleillée. Février est le mois où il pleut le moins de l'année. Mars et avril sont les mois les plus chauds, avec une moyenne de 34 à 35 °C. - Moins bonne période : de juillet à septembre, époque la plus pluvieuse. Ce n’est pas la peine par exemple d’aller sur l’île de Phú Quốc à cette époque : il pleut beaucoup. Certains hôtels sont même fermés durant cette période. Heureusement, sur le continent, dans le delta du Mékong, il ne pleut pas toute la journée, mais seulement à certaines heures (en fin d’après-midi). Ce n’est d’ailleurs pas désagréable car la pluie apporte de la fraîcheur. Attention aux crues qui peuvent se produire brutalement dans le delta du Mékong entre mi-août et mi-septembre. (Source: Le Routard)

Quand partir en Asie

Conclusion

Quand partir en Asie du Sud-Est alors? On peut donc facilement voyager d’une saison à l’autre mais il faut accepter la mousson pendant les mois d’été. La période idéale pour se rendre en Asie du Sud Est s’étend donc de Novembre à Mars.

Recommandation pour planifier son voyage

Le tout nouvel outil de Aude et Nico du blog A-contresens est en ligne, c’est une bombe pour planifier son voyage! Utilisez-le.

Source image de garde: http://www.latitudenews.com/

The following two tabs change content below.

Pierre Michaux

Travel blogger
Passionné de voyages, je réalise mon rêve à chaque nouvelle destination que je découvre. Les rencontres, la culture, les nouvelles technologies, la musique, sont autant de moteurs qui me "boost" chaque jour! Blogueur-voyageur et expatrié, aujourd'hui je partage avec vous mes expériences de voyages autour du monde à travers mes articles et mes réflexions.