Visiter le Bokor depuis Kampot

Au sud du Cambodge, à 10km de Kampot, nous nous retrouvons pour une balade vers la station de montagne du Bokor. Le sommet qui marque l’extrémité de la chaîne de montagnes de l’Eléphant (qui prolonge au sud celles des Cardamones), se trouve environ 30km plus loin, là-haut à 1080 mètres d’altitude. Une belle route sinueuse à grimper en moto, la fraîcheur, les brumes mystérieuses et la vue spectaculaire sur l’île de Phu Quoc (Vietnam) et le Golfe de Thaïlande rendent la balade plus qu’agréable, un must depuis Kampot. On vous explique l’origine et comment visiter le Bokor depuis Kampot.

visiter le Bokor depuis Kampot

La vue depuis le sommet sur le Golfe de Thaïlande

Les origines du Parc National du Bokor

Au départ, en 1917, on commence à construire une route de l’impossible en pleine montagne. Huit ans plus tard, après que 900 personnes perdirent la vie pendant la construction de cette route, on implante à son sommet un sanatorium puis une station climatique. Nous sommes à l’époque du protectorat français. Plantée à 1000 mètres d’altitude au milieu du Parc National de Preah Monivong, cette station a d’abord été conçue pour les colons français, ensuite pour la haute société khmère, un lieu de détente où l’on venait chercher de l’air frais. La chaleur intenable de Phnom Penh semblait alors très loin.

Les Français y installent en 1925 le Bokor Palace, de style art déco, qui contrairement à ce que beaucoup de gens disent, n’est pas un casino. D’autres bâtiments voient le jour, comme un bureau de poste, de télégraphe, une usine électrique, une villa de luxe, une station agricole et même une église catholique toujours visible aujourd’hui.

Très vite, ce projet faramineux devient un échec. Un coût immense et une fréquentation faible associés à un climat rude où la pluie et le brouillard omniprésent effritent les bâtiments pourtant récents. A la fin des années 40, en pleine guerre d’Indochine, c’est le premier abandon du site. Les bâtiments sont incendiés ou détruits.

L’apogée dans les années 60

En 1962, le Cambodge déclare son indépendance. Le Bokor renaît grâce à un nouveau projet du roi Norodom Sihanouk. Nouveaux bâtiments, château d’eau, auberge royale viennent compléter un site restauré et réaménagé. Une résidence permet même à des touristes étrangers de venir séjourner à la fin des années 60. Le Roi Sihanouk se fait construire un véritable palace avec 22 chambres et 4 appartements. La piste pour monter au sommet est, 40 ans plus tard, toujours celle de 1925. Il est donc parfois compliqué de monter malgré les quelques réaménagements de la voirie.

C’est aussi en 1962 qu’un casino fut ouvert aux étrangers. Non pas dans l’immense palace art déco mais dans un hôtel proche du réservoir, le « Sangkum ». La légende dit que des joueurs ruinés se seraient jetés de la falaise, geste d’un désespoir profond et fatal. Il ne restera pas longtemps à Bokor puisqu’en 1964 il fut transféré à Kep (aujourd’hui, c’est le marché de Kep). Si d’autres projets de casino sont prévus dans le futur grâce à des investissements chinois, il existe déjà un « gaming hall » au sein de l’hôtel « Thansur Bokor ».

En 1970, la station est à nouveau fermée suite au coup d’Etat qui renverse le roi Sihanouk. En 1972, les Khmers Rouges prennent possession du site, stratégique par sa position et ses points de vue sur tout le sud du Cambodge. Au début des années 1990, le Mont Bokor est un des derniers points actifs détenus par les Khmers Rouges.

Aujourd’hui, que voir au Mont Bokor

visiter le Bokor depuis Kampot

L’hôtel et son casino ainsi que les nouvelles constructions en cours

Après un nouvel abandon de 25 ans, les touristes reviennent visiter le Bokor depuis Kampot dès 1997. Depuis 2012, c’est une route flambant neuve qui mène au sommet. Les pique-niques sauvages sont maintenant interdits, ce qui donne une allure plus propre au site, même si l’impression générale est la désolation. A côté des bâtiments encore debout mais abandonnés, viennent s’ajouter les projets pharaoniques d’hôtels, resorts, golf, casino, etc. Des milliards de dollars sont injectés, les politiques veulent y implanter une ville qui pourrait abriter jusqu’à 100.000 personnes. On voit mal comment ce genre de projet pourrait voir le jour et on comprend surtout difficilement la viabilité d’un tel ensemble. Une autre énigme cambodgienne !

Visiter le Bokor depuis Kampot : infos pratiques

Pour visiter le Bokor depuis Kampot, il y a plusieurs solutions. La plus simple et la plus agréable est de louer un scooter depuis Kampot et de rejoindre par soi-même le sommet. La deuxième est de prendre un tour organisé depuis Kampot également (en groupe). Enfin, la troisième est de prendre les services d’un taxi pour l’aller-retour et la visite sur place.

  • Location de scooter à la journée 

    • Prix: 4 usd/jour
    • Pour s’y rendre, prendre la Highway N3 en direction de Sihanoukville. Environ 10km après Kampot, prendre à droite l’entrée du Bokor. L’entrée coûte 2000 Riels. Continuez la route sur environ 30km (route en excellent état).
  • Tour organisé par une agence locale

    • Prix: 10usd (avec croisière le soir sur la rivière) (Excursion en groupe)
    • Demandez à votre guesthouse pour l’organisation et le pick-up.
    • Possibilité d’inclure la visite du Mont Bokor avec d’autres activités dans la région (Prix: +/- 23usd pp)
  • Taxi, voiture individuelle

    • Prix: +/- 35 usd pour la voiture
    • Pour diminuer le prix, essayer de trouver d’autres voyageurs afin de partager le véhicule

A voir sur place :

Au sommet, un panneau vous indique tous les sites intéressants. A voir absolument :

  • Les ruines du palais noir, de l’église et de l’ancien palace art déco
  • La Pagode et la vue magnifique sur le Golfe de Thaïlande
  • Les rizières en saison (plus loin après le palace)
  • Les chutes d’eau dont celle de Popokvil (plus beaucoup d’eau, y aller seulement en saison des pluies)
  • Possibilités de randonnées entre 2 et 8 heures de marche (prendre un guide).

Le mieux pour visiter le Bokor depuis Kampot, c’est de s’y rendre le matin, la visibilité est meilleure. Si depuis Kampot, vous apercevez des nuages au-dessus du Bokor, laissez tomber ! Visibilité nulle assurée et froid de canard ! D’ailleurs, prenez avec vous un pull et une veste pour la pluie, le temps peut très vite changer près du sommet. N’oubliez pas non plus de faire le plein si vous partez en scooter, il y a une station à l’entrée du Bokor.

728x90 Best Price

Sachez qu’au mois d’octobre aura lieu la troisième édition du semi-marathon et course cycliste du Bokor. Plus d’info sur le site de l’Hôtel Thansur.

 

visiter le Bokor depuis Kampot

La vue sur le Golfe de Thaïlande est splendide par temps clair. Cette fois, c’était avec Mr J, notre ami belge!

 

Related Post

The following two tabs change content below.

Pierre Michaux

Travel blogger
Passionné de voyages, je réalise mon rêve à chaque nouvelle destination que je découvre. Les rencontres, la culture, les nouvelles technologies, la musique, sont autant de moteurs qui me "boost" chaque jour! Blogueur-voyageur et expatrié, aujourd'hui je partage avec vous mes expériences de voyages autour du monde à travers mes articles et mes réflexions.