Trek sur le volcan Villarica

Le volcan Villarica

Pour arriver dans la région du volcan Villarica, nous avons d’abord expérimenté notre premier « long » trajet en bus: 10h depuis Santiago. Ce ne sera pas le dernier et certainement pas le plus long mais en semi-cama (semi couché), tout s’est très bien passé. Les paysages étant assez monotones, on en a profité pour piquer de petits sommes, lire, etc.

La définition sur Wikipédia du volcan Villarica fait un peu peur au départ puisque il fait partie des trois plus grands stratovolcans de la chaîne andine. Chaque jour, le Villarrica crache fumées, cendres et laves. Comme tous les volcans à forte activité, le Villarrica est sous perpétuelle surveillance. Ce cône basaltique à cratère ouvert est un volcan VIOLENT!!! Le volcan s’est même réveillé en 2015 avec une éruption dont les images ont fait le tour du monde.

Pucon et Villarica

Il se trouve au pied d’un lac portant le même nom et d’une ville appelée Pucon. De l’autre côté du lac se trouve la ville de Villarica, à priori moins touristique, raison pour laquelle nous avions choisi cet endroit pour y loger. Moins de touristes…euh, pleines vacances pour les Chiliens, fin de l’été…donc rempli de familles passant leurs derniers jours de congé. Au bord du lac, le temps est super agréable et la vue du Volcan depuis notre Bed and Breakfast (le long du lac) est tout simplement splendide. Qui plus est, notre hôte Carlos et sa famille nous reçoivent comme des rois…la preuve dès notre arrivée puisqu’un petit souci de réservation nous fera passer la première nuit dans sa propre chambre…respect!

Si Villarica s’annonçait au départ comme moins touristique, elle n’est pas forcément la plus pratique pour s’acquitter des principales activités disponibles dans la région; en effet presque toutes démarrent de Pucon, de l’autre côté du lac, à 25km. Nous profiterons donc à Villarica de belles promenades le long du lac, d’une ballade vallonnée en vélo (Roxane s’en souviendra) et tout simplement de la maison de Carlos où nous resterons donc 4 nuits.

Trek sur le volcan Villarica : L’ascension

L’attraction de la région est évidemment l’ascension du Volcan Villarica, rendue possible avec guides bien-entendu. Nous voilà donc au Jour-J, prêts à gravir le volcan afin d’atteindre son sommet à 2840m d’altitude. Le temps est assez clair, le vent est modéré, les guides donnent le feu vert, c’est parti!!! Pour grimper un volcan, il faut être équipé, l’agence nous prête donc le matériel adéquat: chaussures, crampons, piolet, sac à dos et tout l’attirail pour redescendre, vous comprendrez de quoi il s’agit plus tard. Après 1/2h de route, nous arrivons à 1400m d’altitude, nous prenons un téléphérique qui nous amène à 1800m et l’aventure commence (petit détail, pour atteindre le téléphérique il y a 500m à faire…et Roxane souffre de la première pente, sic!). A 1800m, nous commençons véritablement l’ascension, nous sommes un groupe de 7 au milieu d’autres groupes d’autres agences, il faut donc suivre le rythme et c’est là que Roxane se retrouve assez vite en queue de peloton. A la première pause (1/2h plus tard), Roxane donne des signes de d’essoufflement, elle prend sur elle et continue en tandem avec le guide, chacun son rythme. Mais ça monte, ça monte tout le temps et les chocolats, banane et sandwiches ne donneront pas suffisamment d’énergie pour aller plus loin, Roxane s’arrêtera donc juste avant le glacier à +/- 2200m (de toute façon, tout le monde sait que Roxane n’aime pas la neige…et puis il faut garder des forces pour redescendre). Et Pierre dans tout ça??? Et bien, je suis le groupe qui a un rythme lent et continu. La neige est là et le stress monte, je commence à avoir le vertige et plus possible de faire marche arrière, je m’accroche au groupe de tête, ne regarde que mes pieds et ceux de mon prédécesseur. Les minutes défilent, elles sont longues, ça monte toujours, pas trop mal aux jambes ni au dos :-), je manque de souffle mais je veux y arriver! Après 3h30 d’ascension, ça y est, j’y suis, je suis au sommet du volcan Villarica et je peux admirer ce grand cratère, entièrement couvert de ses vapeurs (90% d’eau) et admirer le panorama m’offrant les lacs et les autres volcans aux alentours…WAOUW!!!

Objectif atteint

Après 4h de montée, la descente devait s’avérer plus simple mais je l’appréhendais car toute une partie de celle-ci se ferait dans des toboggans creusés dans la neige et ce, pendant 1h…mon genou!!!! Et bien, malgré quelques frayeurs, je me suis amusé comme un petit fou, revêtu d’une combinaison étanche (ou presque) et d’une « pelle » en plastique sur laquelle on s’assied, je glisse!!! La partie « fun » est passée, encore 1h dans un mélange de gravier, sable, épuisant, on s’y enfonce de 25cm facile…bref, me voilà arrivé accompagné d’un des guides super sympas, I DID IT!!! Hyper fier!!! Je retrouve alors Roxane en pleine conversation avec des chiliens, un brésilien et des italiens, se faisant congratuler pour son espagnol…personne n’a perdu sa journée 🙂

On ne vous parlera pas des 2 jours suivants où l’ascension était belle et bien toujours dans nos jambes. Ca valait définitivement le détour!

PS.: Agence Aguaventura à Pucon, tenue par des français, très professionnelle et très sympa.

Retrouvez ici nos meilleures photos sur le Chili

transfert d’argent vers l’étranger

Related Post

The following two tabs change content below.

Pierre Michaux

Travel blogger
Passionné de voyages, je réalise mon rêve à chaque nouvelle destination que je découvre. Les rencontres, la culture, les nouvelles technologies, la musique, sont autant de moteurs qui me "boost" chaque jour! Blogueur-voyageur et expatrié, aujourd'hui je partage avec vous mes expériences de voyages autour du monde à travers mes articles et mes réflexions.