Le Phsar Chas, le plus vieux marché de Phnom Penh, a été ravagé ce matin par un incendie.


C’est à 7h du matin, ce lundi 24 novembre, que s’est déclenché l’incendie qui a détruit au moins 70 % de la toiture du marché Phsar Chas.
Selon les témoignages, le point de départ de l’incendie se situait au centre du marché, ce qui explique la difficulté des pompiers de circonscrire rapidement le feu. Un feu qui fut sous contrôle à 9H30 malgré l’intervention de 19 camion-citerne, a rapporté Prum Yorn, le chef du bureau de prévention et de contrôle des incendies.
L’origine de l’incendie serait due, selon certains,  à un problème électrique. D’autres auraient entendu une explosion de gaz avant que ne se déclenche le feu. Quoi qu’il en soit, le foyer du feu s’est trouvé être au pire des endroits, au centre du marché. De quoi alimenter d’inévitables  suspicions quant à l’origine de l’incendie qui circulaient autour du marché. « Les problèmes électriques sont souvent à l’origine des feux à Phnom Penh, témoigne Chanthou, motodop travaillant dans le quartier. L’électricité n’était pas bonne dans le marché. Mais on sait aussi ce qu’il se passe  pour dégager un terrain pour la construction d’un immeuble. Si le marché recommence, c’est bien ».

Pas moins de 300 stands sont détruits sur les 1000 que comptent ce marché qui n’était pas une attraction touristique, mais un endroit apprécié des locaux, notamment pour les fruits et les légumes. Ce désastre n’a entrainé aucun blessé, mais fauche des familles déjà fragiles qui perdent beaucoup aujourd’hui.
Nous ne savons pas pour l’instant de quoi sera fait l’avenir de ce marché.  Une fermeture partielle ou provisoire le temps des travaux ?  L’occasion d’une réhabilitation complète? Une fermeture définitive ? … A suivre.
 
Emmanuel SCHEFFER –www.lepetitjournal.com/cambodge – Lundi 24 novembre 2014